Et l'environnement ?

On oppose la préservation d’un environnement de qualité à la pratique des séjours familiaux sur parcelles privées.
Tout se passe comme si les 4600 terrains incriminés étaient uniment polluants, dangereux, préjudiciables au plan visuel et à la nature.

Or, nombre d’entre eux, à l’origine, tenaient du roncier ou de la friche plutôt désolante ; elles sont devenues des sites propres et végétabilisés. Les installations sanitaires conformes ne manquent pas et les précautions contre le risque d’incendie souvent évidentes

Globalement, les groupements existants ne sont pas plus défaillants que ceux des villages de l’île. Ils pourraient de surcroît mieux s'intégrer si les occupants sortaient de l’expectative quant au devenir de leur terrain.

Que serait l’environnement avec 4600 parcelles abandonnées ?

L’élimination massive des exploitations agricoles en France a-t-elle conduit à préserver la Nature ? N’est-elle pas la cause des feux de forêts qui ravagent des surfaces naturelles considérables ?

La Nature exige-t-elle l’abandon de 4600 lieux de retrouvailles familiales et de repos ?

Mesure-t-on bien ce que représente cette population ?

Il y avait, en l’an 2000, 7000 parcelles de loisirs, 8907 résidences principales et 13734 résidences secondaires. Les terrains familiaux représentaient 78 % des premiers et 51 % des seconds. Il ne s’agit donc pas d’un accident, d’une anomalie mais bien d’un phénomène de masse. Peut-on, dès lors, le traiter par une saignée générale ?

Comment s’appellerait le document d’urbanisme qui l’envisagerait : Schéma Directeur, Plan d’Occupation des Sols ou plan d’expulsion massive ?
L'environnement a-t-il besoin de la saignée de 4600 familles?

 

Association des Propriétaires de Terrains de Loisirs en Oléron
Association déclarée S/P de Rochefort le 3 mai 1971 N°2923)J.O du 14 mai 1971
Tél: 06.18.76.14.16.
Siége social :MAIRIE DE SAINT GEORGES D'OLERON
Affiliée à la Fédération Française de Camping Caravaning sur Parcelles Privées
( FF CC PP )

Retour menu Chapitre 2